C’est Parti de deux mots : Taki 183

C’est Parti de deux mots : Taki 183

Directement inspiré du phénomène de propagation qu’avait déclenché l’artiste Taki 183, l’un des précurseur du graffiti à New York dans les années 70, le projet « C’est Parti de deux mots : Taki 183 » a comme enjeu d’offrir de nouvelles perspectives à la société par la manifestation de l’Art et de l’individu. Quand je parle de manifestation, j’entends la capacité de l’individu à s’exprimer par l’Art, mais aussi la capacité de l’Art à s’exprimer par l’individu et qui à un moment donné, décide d’exister dans l’espace collectif.

L’enjeu du projet est ainsi de trouver des alternatives à l’institution et de réfléchir à un moyen de faire sortir l’artiste de cette même institution pour le pousser à s’exprimer hors les murs. Pour cela, est créee une plate- forme de manifestation véhiculaire spécialement conçue pour l’environnement urbain. Elle est un incubateur à individualité. C’est à dire qu’elle permet à chaque artiste d’accéder à son mètre carré de liberté par la manifestation. Elle permet également d’initier une culture et une « Histoire » qui lui est propre puisqu’elle porte sur et en elle la mémoire de chaque manifestation passées, présentes et futures.

Des artistes d’aujourd’hui, les artistes de demain mais avant tout, des artistes engagés d’ici, d’ailleurs et de partout en même temps. Des artistes qui décident de se fédérer les uns aux autres le temps d’un soir afin d’instituer l’énergie artistique qui les porte.

Projet initié par Camille Sauer.